Jeffrey Lewis & Los Bolts + Megrim
mercredi 18 mai 2016 |
21:00 |
6 € |
Le Bar'hic
Jeffrey Lewis & Los Bolts
Antifolk
/ USA

Lorsque Jeffrey Lewis est contacté pour un passage à Rennes lors de sa tournée mondiale, il donne immédiatement son accord, appâté depuis New York par les effluves continues de galette-saucisses. Inscrivant sur son bandcamp le lieu du concert avant même que celui-ci ne soit arrêté, il témoigne bien de sa capacité d'anticipation, de lucidité et de préscience qui apparaissent comme la marque récurrente de ses albums. Capable de donner une dimension poétique aux chansons de Crass comme d'électriser des ballades folk, Jeffrey Lewis pourrait bien être là à nouveau où on ne l'attend pas, à savoir Place des Lices le 18 mai pour défendre son album Manhattan. À moins que la galette-saucisse ne soit devenue l'apanage de la grosse pomme ou que le Cosmopolitan coule à flot rue de la soif.

Version sous-titrée pour les puristes :
Creusant le sillon ouvert par les Moldy Peaches en 2001, Jeffrey Lewis poursuit avec Manhattan son parcours inventif et sincère. Mêlant mélodies folk inspirées, voix authentique et arrangements soignés, les compositions de l'enfant terrible de l'antifolk new-yorkais ne laissent personne indifférent. Entre Daniel Johnston et Lou Reed, ce Manhattan lo-fi est à l'image du livret dessiné comme à l'accoutumée par le song-writer : ancré dans le réel et ouvrant sur une poésie raffinée et mélancolique. Accompagné sur cette tournée par Los Bolts, les prestations scéniques de Jeffrey Lewis sont des moments privilégiés où l'humour et le talent du new-yorkais résonnent au son d'une musique débraillée, parfois grinçante et toujours rêveuse.

Megrim
Shoegaze
/ Rennes

Megrim : poisson plat pas vraiment ragoûtant répondant au doux nom latin : Lepidorhombus whiffiagonis. Sur Rennes, Megrim nage dans d’autres eaux : Celui-ci est plus connu pour être un groupe de rock indé aux mélodies finement ciselées. Basé sur les compositions d’Olivier (ex Les-Autres), leur musique oscille entre shoegaze et harmonies éthérées.
Vous ne sortirez que plus vivant de ce trop-plein d’émotions et de mélancolie en eaux troubles.

MENU